Un tour du monde culinaire avec Michaela

Reportages

Notre formatrice Michaela aime la cuisine et les voyages. C’est ainsi qu’elle a cultivé son amour pour la cuisine du monde. Elle vous emmène dans son tour du monde culinaire.

Dites-nous comment tout a commencé

« Je viens d’une famille qui a beaucoup voyagé. Enfant, je rêvais de faire le tour du monde. En 1992, j’ai franchi le pas et cela a changé ma vie. J’ai voyagé en Équateur, au Pérou, au Brésil, en Thaïlande, en Indonésie, au Sri Lanka, au Cambodge, au Kenya, en Afrique du Sud, en Tanzanie... jusqu’en Australie. Et j’ai travaillé dans des restaurants pour gagner ma vie.

C’est ainsi que j’ai découvert ma passion pour la cuisine et les plats locaux authentiques. Maintenant, après tant d’années et d’aventures, je donne des ateliers culinaires et je crée des recettes pour Spar. Je gère également mon propre B&B au cœur de Gand, en m’inspirant de mes meilleurs souvenirs de voyage. »

Quel est votre pays préféré sur le plan culinaire ?

« Le Pérou m’a le plus surpris par sa nature, sa culture et sa cuisine. Dans ce pays, vous avez vraiment tout, des zones côtières aux montagnes de 4 000 mètres. Les cultures sont différentes dans chaque région et cette variété énorme se reflète dans les plats. Par exemple, un grand restaurant de Lima propose un menu basé sur l’altitude à laquelle poussent les ingrédients. Au Pérou, j’ai aussi appris à connaître la cuisine Nikkei, de délicieux plats péruviens avec une touche japonaise. »

Comment intégrez-vous cette inspiration dans vos recettes ?

« Lorsque je voyage, je deviens une exploratrice culinaire. Je parcours les marchés et les petits magasins, j’achète des herbes et des épices séchées, je goûte à toutes sortes de plats de rue et je discute avec les personnes qui les préparent ou je découvre les spécialités locales dans de petits restaurants non touristiques.

J’intègre ensuite ces connaissances et cette expérience dans mes propres recettes. Les ateliers que je donne sont truffés de récits de voyage, afin de plonger les participants dans une ambiance agréable. Je les laisse rêver à un pays qu’ils ne connaissent pas encore ou dont ils ont peut-être de bons souvenirs. »

N’est-il pas difficile de cuisiner avec tous ces ingrédients exotiques ?

« Tous les plats du monde que nous réalisons dans les ateliers peuvent être préparés avec des ingrédients que l’on trouve dans nos supermarchés. L’astuce consiste à adapter un peu la recette authentique ou à utiliser les ingrédients différemment, afin d’obtenir une sensation gustative similaire.

Bien entendu, outre le poivre et le sel, votre armoire à épices doit également contenir du curcuma, du cumin, de la coriandre, du gingembre, de la cardamome et d’autres épices. Les bonnes graisses non transformées sont également importantes pour le goût. Utilisez du beurre, et non de la margarine, de l’huile d’olive ou de l’huile d’arachide pour la cuisson au wok. D’ailleurs, les plats asiatiques au wok sont idéaux pour s’initier à la cuisine du monde car ils sont très rapides et faciles. »

Quels pays sont encore sur votre liste de plats à goûter, Michaela ?

« Je veux absolument aller au Liban pour découvrir la délicieuse cuisine végétarienne du Moyen-Orient. En Géorgie aussi, ils semblent avoir des plats étonnamment variés que j’ai envie d’essayer sur-le-champ (rires). Et puis des voyages en famille en Albanie, en Éthiopie et au Japon sont encore sur ma liste. Il y a donc l’embarras du choix pour trouver toujours plus inspiration culinaire ! »

Quelles spécialités culinaires souhaitez-vous explorer ?